• Black Sails : les pirates débarquent sur Starz !

    Black Sails : de gros moyens pour un résultat fade et sans surprise. Une série blockbuster qui divertit, sans plus.

    Après la guerre d'indépendance, nous voilà donc plongés au début du 18e siècle, l'âge d'or de la piraterie. La chaine Starz, concurrente directe de Showtime et HBO, connue pour ses distorsions historiques qui font rougir les spécialistes (l'excellent Spartacus, le moins bien The White Queen mêlaient effets spéciaux et magie noire...). Chaîne payante oblige, Starz a mis les gros moyens dans cette série diffusée dès le 25 janvier dernier aux US (et en France sur OCS Max) et produite par Michael Bay. Une seconde saison a été signée dès juillet 2013, et est prévue pour 2015.

    Black-Sails-1-1024x576

    Si la chaîne cherche évidemment la rentabilité, les pirates eux sont en quête d'un navire incroyablement riche parti droit de l'empire Espagnol et emmené par Vasquez, L'Urca de Lima, quête qui se transforme en véritable obsession pour le sensible capitaine Flint, (anti)héros au mileu d'un équipage qu''il peine à contrôler. Car les pirates sont avant tout égaux entre eux : ici, pas de ration en plus pour le capitaine, ni de traitement de faveur.

    Les personnages sont directement inspirés de la myhtique Ile au Trésor de Robert Louis Stevenson : le capitaine Flint (Toby Stephens, sosie de Michael Fassbender), c'est celui qui vingt ans plus tard ira dissimuler son énorme butin sur l'île. On y retrouve aussi le cuisinier, Long John Silver (Luke Arnold, un Jack Sparrow low cost), qui a ici un rôle clé puisqu'il détient la page du journal du bord indiquant la trajectoire du navire recherché. Aux personnages fictifs s'ajoutent des pirates dont l'existence est avérée, tels que la terrible Capitaine Vane ou encore la pirate irlandaise Anne Bonny. Le lieu de rencontre de ces malfrats, c'est Nassau, sur l'île de New Providence dans les Bahamas, haut-lieu de la piraterie où l'on croise au détour d'un bordel la légende Barbe Noire. Les pirates y négocient leurs prises à des entremetteurs qui se chargent de les revendre. 

     

    Le producteur a échoué dans sa volonté de se démarquer de Pirates des Caraïbes (le titre même est un clin d'oeil au fameux Black Pearl) affirmant pourtant vouloir réaliser une série plus réaliste et plus violente. En fait, on retrouve les mêmes personnages-types : l'opportuniste, sous les traits de John Silver, l'amoureuse mais dure à cuire Eleanor Guthrie (Hannah New) et le gentil quartier-maître Gates (Mark Ryan).

    En somme, si cette série ne laissera pas les férus de piraterie indifférents, le spectateur lambda lèvera les voiles. Avec un univers à mi-chemin entre Spartacus et Game Of Thrones, Black Sails aurait pu faire l'effet d'une bombe dans le monde des séries. A regarder si motivé, donc !


  • Commentaires

    1
    Mathurin M
    Mercredi 7 Mai 2014 à 22:41
    Peut-être serait -il inutile pour un fan absolu des célébrissimes Révoltés du Bounty de se laisser aller à suivre cette série ... En attendant mieux, pourquoi pas!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mathurin M
    Mercredi 7 Mai 2014 à 22:42
    Peut-être serait -il inutile pour un fan absolu des célébrissimes Révoltés du Bounty de se laisser aller à suivre cette série ... En attendant mieux, pourquoi pas!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :